Comment sortir de l’emprise d’un PN ?

Il n’y a qu’une seule solution : « PARTIR » http://pervers-narcissique.blogspot.com/2007/11/les-solutions-face-au-pervers.html

41 commentaires:

  1. Surtout,
    même après 17 ans de séparation qui n'ont pas réussi à vous remettre vraiment, car pn est toujours dans votre tête, ne pas le laisser revenir, disant qu'il a changé. Au bout de 6 mois il repart en vous laissant dans un pire état.
    Il avait toujours du pouvoir sur vous, il repart tranquille. En tout,j'en ai eu pour 40 ans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai vraiment la chienne....ma fille a 18 ans et a un diagnostique de TDAH. Mais depuis 4 ans , c'est trop difficile de vivre a ses cotés. Nous venons de prendre de l'info sur le PN et ca lui colle a la peau. Nous sommes defait. a tu un conseil ? Merci

      Supprimer
  2. Bonjour à tous,
    Il y a une semaine, une amie en larmes, complétement anéantie, m'a confié la terrible relation qu'elle subit depuis 4 mois (seulement...). Un PN venait de lui annoncer une Nième "fausse séparation". Il lui a fait subir des choses horribles que je ne raconterai pas ici, par respect pour elle. Aujourd'hui, je la soutiens comme je peux, car jour après jour elle dégringole, sous l'emprise d'un homme qu'elle ne voit pourtant que toutes les deux semaines car il habite loin d'elle (500 km), mais qui la maintient captive par tous les moyens de communication possibles ("Chat" vidéo, tél., sms...). Je la sens s'affaiblir de jour en jour (je ne l'ai qu'au téléphone, mais je sens bien sa détresse, sa souffrance et son impuissance). Elle me dit tout de même qu'elle est parfois "lucide" et que tout cela n'est pas normal, même si elle ajoute, parfois, qu'elle peut changer les choses de l'intérieur... Une illusion ! Il me semble qu'elle pourrait peut-être "faire le pas" et couper toute relation avec ce pervers qui la tient en esclavage (elle est obligée, par exemple, d'allumer la webcam de son pc portable en permanence pour qu'il la surveille dans chaque pièce de sa maison !!). Je me demande s'il faut attendre que sa prise de conscience soit complète (et ça me fait froid dans le dos rien que d'y penser ! Il me semble qu'il y a urgence !). Qu'en pensez-vous ? Et, si j'arrive à la convaincre, je me pose des questions quant aux réactions à prévoir de la part de ce PN. Quelles mesures prendre pour qu'elle puisse se protéger de ses réactions ? Un grand merci à ceux d'entre vous qui accepteront de répondre à mon message !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Thomas,
    Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, mais si ton amie est en relation avec un PN, il n'y a pas d'autre solution que de s'en libérer et de fuir, voici mon avis.
    Ta copine coupe sa web cam et arrête toute relation avec cet individu! Fuir est la seule solution! Elle ne s'en sentira que mieux par la suite même si cela s'avère trés difficile de quitter un PN. Ces individus n'éprouvent aucun sentiment, ce sont des monstres prédateurs qui se nourrissent de la beauté intérieure , de la gentillesse, de la sensibilité voire de la générosité de leur proie. Fuir, fuir, fuir, et aller consulter un thérapeute si besoin, afin de se faire aider psychologiquement. Bon courage...

    RépondreSupprimer
  4. Je suis aussi victime des monstres prédateur .
    Je vais écrire à Monsieur le Président de la république .ma souffrance est extrême et il continue , et il me harcelle jour et nuit .

    Jai besoin de vos témoignages . Je souhaite , qu il y a une loi radical contre le perver.
    Bien à vous .

    RépondreSupprimer
  5. Je suis avec PN depuis un ans. Il m a tjs trompé avec ses ex et me faisait croire n importe quoi. Il a également des relations avec des prostituées trèS très frequemment..
    Il n'hésite pas à m'insulter à me rabaisser autant qu il le peut. Je suis devenue sa chose.
    Cela fait un an que ca dure. Quand je ne répond pas à ses appels il vient jusqu'à chez moi voir si il y a ma voiture...
    J ai coupé tout contact avec mes amies à cause de lui..
    J ai envie de fuir mais je ne trouve pas la force de le faire... Je crois être devenu dépendante d un PN...
    MERCI DE ME DONNER VOS CONSEILS

    RépondreSupprimer
  6. La seule solution c'est la fuite. C'est comme une cure de désintoxication. Il faut se faire aider par un professionnel, se rappeler que le monstre nous a choisis parce que nous avons toutes les qualités qu'il n'a pas. Avec courage et constance, refuser radicalement tout contact, quels que soient les moyens mis en place par le monstre pour nous recontacter. C'est le seul moyen pour s'en sortir. Il faut se dire qu'on a affaire à une personne atteinte d'un trouble du comportement grave, une personne dérangée et toxique qui nous détruit inexorablement et sans pitié. Ne pas chercher à comprendre l'incompréhensible sous peine de perdre toute notre énergie vitale. Cessez d'intellectualiser. Consacrez toute notre énergie à notre reconstruction. Il faut aussi admettre qu'on ne peut strictement rien pour cette personne, même si nous savons bien qu'elle court à sa perte, même si nous l'avons aimée. Chacun est responsable de sa vie. Ne plus répondre à ses tentatives de manipulation, se rappeler que tout ce qui sort de sa bouche est mensonge, ne plus les écouter, ne plus lui parler, ne plus le regarder, ne plus chercher à avoir des ses nouvelles (sur ce point je me mets un zéro pointé parce que je cherche encore à en avoir, et ce n'est pas la bonne solution !!). Il faut laisser faire le temps qui adoucit la souffrance. C'est au prix de tous ces efforts que l'on est récompensé. Au bout de quelques mois on finit par se rendre compte à quel point ce monstre est pitoyable. Ce triste personnage finit par ne plus avoir d'effet sur nous, nous nous fichons de savoir ce qu'il devient. Et la vie reprend enfin toutes ses couleurs. Enfin on peut vivre pour soi et mener à bien ses propres projets, sans être critiquée ni humiliée, ni ridiculisée. Il faut du temps, de la patience, de la persévérance, mais on y arrive. Force et courage à vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce texte également m'aide beaucoup. Un mois sans nouvelle, sans aucun signe d'harcèlement.
      Je commence à y croire, à la liberté...
      Certains texte, comme celui-ci, sont merveilleux et tellement vrais.
      Alors, force et courage!
      Nina,

      Supprimer
  7. Est il normal selon vous que le PN avec lequel j'ai rompu tout contact depuis pratiquement 1 an, reste dans mes pensées quasi quotidiennes ? arriverai je un jour à oublier cette aventure d'environ 3ans ?

    RépondreSupprimer
  8. Pour mon cas c'est un peu pareil. Au bout de 2 ans de rupture j'ai encore des sentiments et même de la jalousie envers la personne avec qui il doit être à ce jour...Mais dur d'oublier quand il refait surface autour de chez moi tous les 2 mois! Je n'arrive pas non plus à passer à autre chose, ni à en aimer un autre !! Alors je me dis qu'il a été trop fort, pour me rendre aussi dépendante de lui...Mais surtout ne plus revenir en arrière! j'ai pardonné 5 ans ces abus envers moi, mais il ne faut plus.Même si certaines nuits je l'appelle et raccroche....Il faut couper tous contacts, mais c'est très dur !!!

    RépondreSupprimer
  9. bonjour à tous,
    je viens de romptre apres 6mois de relation avec un pn.
    Je n'en revient pas de sa manipulation rapide, heureusement j'etais suivi par une psy, suite au décés de mon ami, et il est combient difficile de se rendre compte que des gens puissent faire autant de mal à l'autre.
    ça fait seulement 4 jours que j'ai dit stop. Depuis bien sur c'est lui la victime, il relance toujours par sms, jamais par telephone car il est incapable de faire face à moi. Enfin je l'explique comme ça.
    Je vous comprend qu'il est trés difficile de ne pas rèpondre, car je fais face à un vrai charmeur par sa beauté, mais je me dis qu'il est si moche à l'intérieur.
    Il faut se dire que l'on merite bien plus que ça, se recentrer sur l'estime de soi.De toute facon le pn se dirige toujours vers des gens bien pour les vampiriser...
    Soyez fier de vous d'avoir dit stop, tout simplement cela veut dire que vous etes de belles personnes avec de vrais valeurs et vous avez certainement plus de chance qu'eux, de trouver le bonheur
    et de la serenité.
    J'ai connu un homme tres bien ,malheureusement la vie me l'a enlevé, j'ai surmonté cette difficile épreuve, je crois en la vie et en l'amour. Ce n'est , excusez moi de l'expression...mais ce n'est pas se trou du cul qui va me mettre à terre.
    COURAGE COURAGE et comme dit une de mes amie
    FUCK LES CONS

    RépondreSupprimer
  10. Très difficile et douloureux de sortir d'une relation avec une telle personne car ils sont à la fois malades, monstrueux , charmeurs et experts en mensonges et en manipulation . Ils traitent les femmes qui les aiment au quotidien comme des robots , sans aucun amour ni considération. J'ai aimé un homme pour qui j'ai fait des milliers de km , payer tous les frais de nos vies pour lui et ses enfants. J'ai subi ses bassesses, ses remarques sans réagir pendant longtemps. Les mensonges incessant, ses amies qu'il ne voulait absolument pas me faire connaître. Son compte facebook ou toutes les femmes qu'ils connaissaient avaient un accès , excepté moi . Toutes les femmes qu'il appelait "ma chérie" en me demandant pourquoi cela me choquait. Les coups de fil qu'il ne donnait jamais alors qu'il disait qu'il m'appellerait. Les "pannes" de réseaux, etc... les lumières qu'ils passaient son temps à oublier de couper et qui brûlaient toute la nuit quand il venait chez moi, idem pour les robinets, le congélateur qu'il faisait se dégivrer toute la nuit, ses animaux qu'ils en traitaient pas , j'en passe. Mon corps s'est mis à grossir, je me suis épuisée, j'ai fait un burn out au travail, j'ai encore plus grossi jusqu'à tomber malade. Je savais que c'était une ordure il n'y a pas d'autre mot et pourtant je l'ai aimé 5 années , aidé , soutenu et je savais qu'il me quitterait à la moindre faille et quand il aurait repéré une autre femme plus intéressante que moi qui commençait à ouvrir les yeux.
    Un weekend il a oublié de fermer sa session sur mon ordinateur, lorsque j'ai voulu accéder à sa messagerie , je suis tombée sur la sienne , là j'ai découvert ses mails, que des femmes. Son ex femme auprès duquel il me critiquait sans fin, ses copines pour qui j'étais inexistante totalement alors qu'il vivait tout frais payés chez moi depuis 6 mois et une nana qui'l draguait tranquillement par mail alors qu'il vivait et dormait dans mon lit. Ca a été la preuve dont j'avais besoin pour me dire, "voilà, ça c'est tout ce que ton corps sentait, maintenant stop". C'est dur encore certains jours parce que je suis sincère et je 'lai aimé, j'ai aussi la colère , la révolte et tout le reste mais il ne faut pas chercher à comprendre ni à espérer quoi que ce soit d'hommes comme cela. Je vous souhaite à toutes et tous d'avoir la force de quitter la personne qui vous fait subir cela, ce n'est pas de l'amour et vous êtes bien plus fort que ce que vous pensez.
    La force vient en agissant, croyez moi, faîtes vous confiance même sans preuve, j'ai attendu trop longtemps.

    RépondreSupprimer
  11. Marina,
    Merci pour ton témoignage, moi j'ai fréquenté cette homme que 6 mois, et poutant la rupture que j'ai choisie est difficile à vivre.Depuis j'ai reçu quelques messages ou évidement c'est lui la victime et que pour l'instant il se sent trop humilié, pour faire quoi je ne sais pas.
    En PS il me dit qu'il ne pourra jamais m'effacer de sa mémoire...
    Le plus difficile dans tout ça , c'est de ne pas répondre, c'est meme une torture.D'un coté je sais qu'il y a le malade et de l'autre je garde l'homme charmant et gentil avec moi...Comprenant qu'il me fallait du temps car j'etais encore en deuil...L'homme revé apres cette événement tragique pour moi...
    En ce moment la tete ne va pas trés bien, ce n'est pas confortable , les journées de travail sont pénible et le soir je suis crevé...
    Mais je m'accroche et je veux tirer un enseignement de tout ça et à reprendre l'estime de soi.Heureusement que ma psy m'a parlé de ce que je vivait et qu'avec elle je sais que j'arriverai à me reconstruire...
    Je ne sais pas si tu es suivie , je pense que c'est trés important de se faire accompagner... Pleins de courage à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sébastien,

      Merci pour ta réponse.
      L'homme que j'ai aimé agissait beaucoup par sms. Il n'était pas joignable mais il répondait aux textos quand il sentait qu'il le fallait sinon je pouvais attendre sans comprendre. IL appelait peu mais par contre me demandait de l'appeler, le matin, le soir, de le réveiller etc... Il a créée une dépendance qui s'est transformé en angoisse parce qu'il jouait, me mentait, me baratinait (panne de réseaux, de téléphone, courses, etc... ), Il ne répondait jamais à mes questions. Les questions nous concernant ou concernant sa façon d'agir ou notre avenir, ses projets restaient sans réponses.
      Il avait un énorme pouvoir . Pas de sentiments et aucun besoin puisqu'il n'était pas amoureux donc c'était toujours moi qui appelait , toujours moi qui craquait et envoyait des sms, également parce que je souffrais de son attitude ou de ses paroles et que c'était le seul moyen de lui exprimer ce que je ressentais.
      Il jouait et ne jouait pas uniquement avec moi. Il avait senti que les choses n'allaient pas comme il le souhaitait, j'étais moins docile. Il était avec moi pour que je me plie à sa volonté et à la vie qu'il s'était dessiné , si je ne faisais pas assez, s'il n'obtenait pas ce qu'il voulait, il passait à la suivante.
      IL connait très bien les femmes et fait ce qu'il faut pour ne jamais être seul si ça se passe mal.
      J'ai du mal depuis que j'ai dit stop, tout comme toi. C'est très dur de se remettre. Je suis fatiguée, la tension descend et l'état de stress et de "tête à l'envers" dans lequel j'étais perpétuellement aussi mais je repense à tout , tout ce que 'j'ai vécu , son mépris aussi, son indifférence, je me souviens de tout, il m'a souvent reproché d'avoir trop de mémoire parce qu'il mentait et se contredisait souvent .
      Je n'étais pas en paix avec lui et ça c'est un signe, aujourd'hui je le sais. Je ne me suis pas fait confiance, je sentais un tas de choses, j'avais compris inconsciemment les choses et je ne me suis pas écoutée, je n'en avais pas la force non plus.
      J'étais très amoureuse de cet homme, il le savait, il me baratinait , me souriait, me reprenait dans ses bras et c'était reparti.
      Je sais qu'il va me falloir du temps et des solutions drastiques pour ne pas risquer de replonger. Je suis d'une nature qui pardonne et qui oublie le mal que l'on me fait, les crasses et le reste. Il le sait.
      Quand il me demandait si je l'aimais il ajoutait "tant pis". Comme si le fait de l'aimer pouvait pardonner toute attitude totalement irrespectueuse qu'il avait envers moi. J'avais la sensation qu'il n'avait aucune limite ,du moins avec moi.
      Je ne savais jamais clairement où il était, avec qui, ce qu'il faisait, tout était mystérieux alors que pour moi tout était simple. Tout était toujours compliqué pour lui.
      IL changeait souvent d'avis, s'énervait parfois sans raison.
      Un jour j'ai commencé à "voir", à le voir tel qu'il était. Je lui ai dis qu'une relation amoureuse ce n'était pas souffrir, aimer ce n'est pas souffrir.

      Supprimer
  12. Ca l'a interpellé , pour lui si, ça le rassurait de voir qu'une femme souffrait à cause de lui, comme si c'était une preuve d'amour ou c'était peut être jouissif je ne sais pas.
    Il me devait de l'argent que je lui avais prêté et bien sûr n'avait pas l'intention de me le rendre, pour m'amadouer il m'avait promis des séances ensemble chez le psy, mais rien ne s'est jamais fait, il m'a dit ensuite qu'il n'avait pas d'argent. Je lui ai répondu qu'un bon psychiatre était remboursé , il n'a jamais répondu et jamais rien fait. Ca ne l'intéressait surtout pas! et de toute façon, ce que je ne sais que depuis deux semaines, il avait déjà quelqu'un .
    J'étais juste l'attente , l'attente pendant 5 ans.
    Celle qui donnait tout, n'en faisait jamais assez et recevait des miettes quand il était de bonne humeur.
    Je sais qu'il va falloir que j'aille voir un psychologue, pour comprendre, je ne me considère pas comme une victime, je ne me plainds pas, je dis ce que 'j'ai vécu et je ne veux pas revivre cela, je veux me reconstruire et comprendre pourquoi j'ai vécu cela sans pouvoir arrêter avant.
    J'ai toujours eu la chance de sentir les choses et je suis restée sourde jusqu'à en tomber malade et tomber sur ses preuves qui m'ont donné la force d'arrêter et de ne pas recraquer . Je vais changer de portable, de fixe et ne pas lire de mails si jamais il m'en envoie. Il avait 15 boîtes mails, tu imagines , pourquoi 15? et je n'ai vu que les mails d'une de ces boîtes.
    Je sais qu'il est capable de m'envoyer un mail pour me demander de l'argent sans poser la question directement, pour jouer les malheureux ou quand il sera déprimé parce qu'il s'est toujours servi de ma bonne humeur, je l'ai toujours remonté et devant toutes ses autres nanas ,il était toujours tout sourire, tout allait toujours bien. Il rendait service à toutes sauf à moi. Il leur offrait sans arrêt des cadeaux à ses copines et à leurs enfants. Avec moi c'était beaucoup plus rare, j'étais toute acquise et amoureuse ,il n'y avait plus de jeu, . Je sais qu'il ne téléphonera pas, parce qu'il aura une vie ,une nana et que tout sera fait en cachette , exactement comme il faisait avec moi et aussi parce qu'il s'en tape.
    J'ai des moments de grande tristesse où je n'ai plus envie de rien faire, je n'ai plus d 'énergie, je me suis épuisée physiquement et psychologiquement pendant 5 ans pour un homme que j'aimais et qui jouait sans aucun scrupule.
    Vous croyez qu'il va mal? Pas le moins du monde, il a déjà quelqu'un pour l'entendre se plaindre et il dort déjà à poings fermés dans le lit d'une autre.
    Le plus difficile c'est cette sensation de ne pas avoir existé, ni pour lui, ni pour son entourage, d'avoir été piétinée, niée,ignorée, maltraitée sans aucune raison et comme si l'amour, la sincérité, la générosité n'avait aucune valeur.
    N'avoir rien construit aussi.
    Avoir vécu pour rien quelque chose que l'on pensait être quelque chose de beau et qui s'est révélé sordide sur toute la ligne.
    Je vivais une histoire d'amour pour qu'elle dure toute ma vie.
    Il vivait une histoire de plus avec pour objectif d'obtenir ce que lui voulait et s'était fixé en agissant comme s'il était seul et en me gardant dans l'ombre parce que c'est quand même vachement comfortable d'avoir une nana amoureuse qui prend tout en charge et s'occupe de vous et il n'était absolument pas dans une perspective d'avenir ni même de relation amoureuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis restée 35 ans !!! tout ce que vous décrivez je l'ai supporté moi aussi par amour, enfants etc. j'ai fais un déni de tout ce qui se passait, l'insupportable est arrivée je l'ai quitté et j'ai enfin compris avec grande difficulté son fonctionnement, ils ont aucune empathie se serve de vous et ne regrette jamais rien, il faut semblant. Ne regrettez pas cet homme il vous fera toujours souffrir croyez moi, je souffre encore et lui à des femmes plus jeune que lui. Ces personnes ne changent jamais et n'ont aucun affect. soyez COURAGEUSE FUYEZ LE

      Supprimer
    2. Bonjour anonyme du 3 juin.
      Je ne sais pas si je regrette cet homme. Je regrette d’avoir aimé ce qu’il est et de m’être trompée si longtemps, je regrette d’avoir douté de moi. Je sais que vous avez raison, aucune empathie, je l’ai constaté souvent et pas seulement avec moi mais avec ses enfants. Aucun regret et faire semblant aussi. La première fois c’était à une soirée ou j’avais invité un couple d’amis. Nous avions passé une chouette soirée, il souriait, avait beaucoup discuté, plaisanté. En refermant la porte son visage a totalement changé d’expression, envolé le sourire et il m’a dit « on a passé une chouette soirée ? Tu crois quoi ? J’ai fais semblant, c’était nul et chiant » C’était au début de notre relation, je n’aurais jamais pu deviner qu’il s’était vraiment ennuyé comme il le disait, il faisait parfaitement semblant, un très bon acteur.
      Je comprends ce que vous dîtes et je me suis souvent demandée si c’était seulement avec moi ou si il était pareil avec les autres femmes. Ca n’a pas d’importance me direz vous et ce n’est pas ce qui compte mais quand ça vous arrive vous vous demandez toujours si c’est vous ou si c’est avec tout le monde. J’ai retenu une chose, si j’ai des doutes, si je me sens mal ou angoissée avec un homme, si ça ne va pas, si je pleure, si il n’ y a pas de dialogue possible, arrêter tout de suite la relation.
      Ca vous semble évident ? Ca ne l’est pas du tout quand vous êtes amoureuse et sous emprise. C’est juste intellectuellement évident mais vous n’êtes pas capable de réfléchir. Vous êtes dans un état perpétuel de panique, d’angoisse diffuse, un état de stress permanent , calmé quand cela va trop loin par l’homme que vous aimez quand il sent que vous pouvez peut être lui échapper.
      35 ans… Je suis heureuse pour vous que vous en soyez sortie. J’imagine aisément les blessures, les séquelles. Vous arrivez à refaire confiance, à ne plus en parler, à penser à une relation harmonieuse et partagée ?

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Non Marina si je suis encore sur ce site c'est que je ne suis pas complètement guérie, nous partageons une activité (orchestre) qui m'oblige à le voir souvent et je vous avouerai que même séparée depuis 9ans je ne suis pas arrivée à couper complètement les ponts, tant qu'il était avec sa jeune maitresse j'étais tranquille depuis 2 mois elle l'a quitté donc ne pouvant rester seul il est revenu comme si 9 ans ne s'étaient pas passés c'est là qu'il faut être encore forte pour ne pas se laisser influencer par ces gentillesses qui ne sont que futiles parce qu'il ne pense qu'à eux. Il à du trouver une autre proie puisque il me laisse tranquille depuis peu. Je sais que c'est très difficile de tirer un trait surtout quand il y a des enfants. Vous savez ils ne sont pas comme ça avec tout le monde ils ont une double personnalité, pour ma part les gens que nous côtoyons mutuellement ne s'imaginent pas qu'il à été monstrueux avec ses enfants et moi. Vous devez vous demandez comment j'ai pu rester 35 ans, je ne voulais pas voir et je ne voulais pas perdre la vie de famille etc.....je suis beaucoup plus heureuse seule qu'avec cet homme et je ne regrette pas d'être partie même si cela à été très difficile les premières années.

      Supprimer
  13. Bon courage à toi Sébastien et à toutes celles et ceux qui passent par là.
    Du courage , de la force et aussi beaucoup de douceur et de bienveillance.
    J'ai eu un coup de foudre pour cet homme, je me suis précipitée dans cette histoire d'amour comme si elle était aussi évidente , simple et belle pour lui qu'elle l'était pour moi.
    Je sais aujourd'hui que c'était une énorme erreur. Je ne connaissais pas cet homme. Je ne connaissais rien de lui et j'ai souffert sans pouvoir m'arrêter pendant 5 ans.

    RépondreSupprimer
  14. Ah et j'oubliais. J'ai commencé à écouter un soir ou je n'arrivais pas à dormir l'émission sur Europe 1 de Caroline Dublanche et Sophie Peters de 23h à 1h du matin. C'est grâce à cette émission et aux gens qui témoignent que 'j'ai commencé à prendre conscience de ce que je vivais , à comprendre ce que je ressentais et ce qui se passait et à pouvoir réagir. Aujourd'hui je l'a réécoute quand j'ai le temps ds la journée et je suis heureuse que des émissions comme celles ci existent. Leurs conseils de psychologues m'aident beaucoup.
    On ne nous apprend pas à aimer. On n'apprend pas ce qu'est un couple, comment un homme et une femme se comportent, ce qui est acceptable ou pas en amour, à quel point ou quelle limite on peut rester dans une relation etc...
    Je ne savais pas comment faire pour comprendre et quand on aime une personne qui sait vous mentir et vous baratiner avec un beau sourire, que vous l'aimez et que vous lui faîtes confiance, vous avez envie de le croire et il le sait. Il en faut de la force pour arrêter parce qu'il ne vous lâchera pas avant d'en avoir trouvé une autre et parce que vous devez aussi avoir la force de faire face à la solitude , au chagrin, aux souvenirs , à la réalité et aussi vous posez les bonnes questions pour que ça n'arrive plus, j'en suis là.

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Marina,
    Merci pour ta réponse,
    L'amour effectivement n'est pas se faire maltraiter, mais ça je pense qu'on le sait.Je pense aussi que l'on sentait bien que ce n'était pas bien, mais là il y a notre égaux qui nous joue des tours...on a tellement envi d'y croire et de là on accepte l'inacceptable...
    Je pense aussi que nous n'écoutons pas assez notre petite voie intérieur et notre corps qui nous disent stop, ça c'est toxique.
    Et surtout l'estime de soi, c'est là qu'il faut travailler, on doit etre respectés comme on respect les autres...
    Il faut absolument te faire accompagner Marina pour te reconstruire et croire à nouveau à un avenir meilleur... Il faut savoir se protéger et arreter de toujours trouver des excuses aux gens méchants...
    Oui il faut de la force pour passer ce cap au combien difficile...et il est trés difficile de penser qu'ils pensaient que nous détruire...
    Mais nous sommes de belles personnes , d'ailleurs sinon il ne seraient pas venu vers nous; et il faut du temps pour se reconstruir et se retrouver.
    Marina il ne faut surtout pas craquer, ça c'est le mot d'ordre..Tu sais maintenant qu'il te détruira jusqu'au bout, mais maintenant tu le sais et c'est déja un grand pas...Félicitation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sébastien
      Je ne craquerai pas en le recontactant, pas après ce que j’ai lu dans sa boîte mail. De plus, j’ai réalisé qu’il m’avait donné avant de venir vivre chez moi une adresse mail qu’il n’a plus. Je n’existe plus dans sa boîte mail aujourd'hui, tout comme je n’existe plus dans son nouveau chez lui, il n’y a trace de moi nulle part puisque qu’aucune de ses amies ne me connaissaient. Effrayant cette capacité à effacer les gens d’un instant à l’autre.
      Ces jours çi, depuis que j’ai dis stop, je suis plutôt hébétée, choquée, et comme j’ai du recul puisque je ne suis plus dans la relation je suis hébétée et effrayée aussi par ce que j’ai vécu.
      On en se rend pas compte quand on est dedans ou plutôt on ne veut pas y croire, on ne peut pas croire ce que l’on vit, ce que l’on entend , ce qui se passe, on se dit même que l’on doit rêver et l’autre arrive très bien à nous faire douter en nous disant que l’on se plaint pour rien et que l’on est choquée par un rien, que l’on se pose trop de questions, que l’on est jalouse, chiante etc…. bref, tout ce qui ne va pas vient de nous.
      Il n’y a aucune réponse aux questions que l’on pose et quand il y a un problème, la personne arrive avec un sourire, de l’humour et un compliment ou un merci pour quelque chose que vous avez fait pour lui , change complètement de sujet pour vous amadouer et vous faire oublier le problème ou la question de départ, de toute façon il n’y aura pas de réponse. J’ai relu certains mails que je lui envoyais avant qu’il ne vienne vivre chez moi, c’était déjà comme ça.
      J’ai honte de ce que j’ai vécu, j’ai honte, je suis triste, j’essaie de comprendre, de trouver des réponses, j’ai l’impression d’être dans un bolide qui roule à 150 à l’heure que je ne conduis pas et que je ne peux arrêter, pas encore , ça c’est mon côté optimiste, je ne le laisserai pas gagner. Il a pris mon énergie, ma bonne humeur, mon temps, mon sourire, mon argent, ma générosité, ma sincérité, ma santé, mon attention et je vais tout faire pour que tout cela revienne et ne plus l’offrir au premier venu en pensant que la personne prendra soin de moi comme je prends soin d’elle parce que ça n’a pas été le cas et il m’a fallu 5 ans pour le comprendre et surtout le croire.
      Je m’en veux de ne pas avoir arrêté avant, d’avoir seulement eu la force de dire stop le soir où j’ai eu des preuves véritables alors qu’une personne normale aurait arrêté il y a bien longtemps. Je me demande si je suis normale. C’est moi qui doute pendant que lui fait sa vie tranquillement avec une autre et avait tout prévu depuis bien longtemps. Il était divorcé depuis 8 ou 9 ans, avait eu des histoires avant moi et en aura encore après moi sans jamais se remettre en question.
      J’essaye de comprendre, de me demander pourquoi et comment ça m’est arrivé. Je sais que je vais devoir me faire aider d’un psychologue pour remonter, comprendre, me remettre et surtout que cette histoire ne soit pas une plaie à vif à vie.

      Supprimer
    2. Marina vous êtes TRES NORMALE ce sont eux les malades et malheureusement ils vous rendent malade (moi j'ai eu un cancer) et cela ne l'a pas empêché de continuer à me faire du mal, vous êtes restés 5 ans moi 35 ans je devrais être enfermée, mais non il y a des gens qui vous aiment, faites vous aider comme moi par un psy, je consulte et ça m'aide beaucoup vous êtes jeune et vous rencontrerez de gentilles personnes, le preuve nous sommes sur ce site pour nous aider mutuellement et surtout nous dire que nous ne sommes pas folle puisque nous parlons le même langage.

      Supprimer
  16. Bonsoir Marina, et les autres,
    9a fait vraiment du bien de lire et de relire quand j'ai un coup de mou vos messages.Oui nous sommes là pour nous soutenir...
    C'est fou de voir que finalemens les profiles sont identiques, ce qui prouve que c'est vraiment pathologique chez eux, les shémas sont souvent identique...
    Je me rend compte de la chance que j'ai d'avoir pu échappé à cet individu assez rapidement, je me sens nettement mieux, et j'ai décidé de m'occuper de moi, de retrouver l'estime de moi, présenter Sébastien à enfin Sébastien...Un peu bizard , mais c'est ce que je ressent. J'ai eu de la chance d'etre suivi par une personne formidable et qui à su mettre un nom sur ce que je vivait et me mangait le cerveau, doucement mais surement...
    La plus belle des réponses à leurs faire , c'est de s'occuper de soi et de les ignorers car il n'aiment pas ça...
    Je n'imagine meme pas la douleur que vous avez à l'intérieur de vous et les dégats apres avoir vécu autant d'années avec un PN.
    Je vous trouve pleine de courage, et vous m'avez fait beaucoup de bien en racontant ce dont j'aurais pu vivre si je n'avais pas agi rapidement...
    Marina je pense à toi, et j'espére de tout coeur que tu suivras nos conseils et de te faire accompagner, je suis sur que tu est une belle personne et je te souhaite pleins de courage dans ta reconstruction,car il y en aura une, mais elle commence par l'accompagnement... Je me repete un peu...
    Et merci à la personne anonyme de partager son expérience et son courage de surmonter toute cette horreur...

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour à la personne qui a témoigné le 3 et le 6 juin et bonjour à toi Sébastien et à celles et ceux qui passent ici pour comprendre ce qui leur arrive ou trouver du réconfort.
    J’ai eu une semaine difficile comme après un grave accident ou un coma, j’apprends à remarcher, j’ai mal partout, je suis très fatiguée, je réapprends à m’occuper de moi, j’ai la sensation d’aller lentement, de faire une chose alors que j’en faisais 5 dans le même temps auparavant. Merci pour vos messages et vos encouragements.
    Je viens aussi vous lire pour trouver du courage et remonter, sortir la tête de l’eau et respirer.
    Vivre une relation avec un homme narcissique et pervers est épuisante, elle vous vide petit à petit de votre énergie, vous fait douter en permanence, vous malmène pour quelques moments de bonheur que vous vivez intensément parce que vous êtes amoureuse .
    C’est une relation totalement déstabilisante également quand on la vit et ça l’est aussi quand on en est libéré. On se prend tout dans la figure, sans comprendre quand on la vit et en comprenant tout quand on ne la vit plus, quoique, je ne sais pas si je comprends mais en tous les cas je vois, comme si je voyais la scène de l’extérieur et que je me disais, « regarde ce que tu as vécu, c’est tellement triste , tellement effrayant aussi et en même temps je n’arrivais pas à en sortir quand je la vivais parce que je ne pouvais pas croire ce que je ressentais, parce que j’aimais cet homme et que je ne me sentais pas capable de vivre sans lui , de le quitter. IL a fallu des années et que mon corps se disloque comme un pantin petit à petit.
    Je voulais aussi parler ici de l’isolement dans lequel on se trouve quand on vit une telle relation. Au départ on ne comprend pas, personnellement je ne connaissais même pas ce genre de personnes, je ne savais pas que ça existait, je n’en avais pas entendu parlé, c’est petit à petit, en tombant sur un article ou une émission télé, radio que j’ai commencé à m’éveiller, me réveiller ?
    Je ne voyais pratiquement plus mes amis ni ma famille. A chaque fois que je lui présentais ou que l’on recevait des amis chez moi, il les critiquait ou me disait que ça ne l’intéressait pas de les revoir et ensuite me critiquait parce qu’on ne faisait plus rien. En 5 ans, je me suis isolée.
    Par contre ses amies, il les a toutes gardées et a toujours refusé que nous allions aux fêtes, ne les a jamais invité quand nous étions ensemble et si par hasard nous les croisions faisait comme si je n’étais pas là, lui comme elles d’ailleurs, aucun des deux n’avait un mot ou une attention ou simplement de la politesse élémentaire .

    RépondreSupprimer
  18. Aujourd’hui ,je me dis « et j’ai vécu tout cela » Ca me semble irréel et pourtant je l’ai vécu.
    Quand j’ai lu ses mails ,j’ai compris. Il ne faisait que me critiquer et peindre une femme que je n’étais pas, mentait en disant qu’il ne vivait plus chez moi alors qu’il vivait sous mon toit etc… pour se faire plaindre et qu’une femme lui offre un nouveau toit, il jouait un rôle avec chacune ou chaque petit groupe de femmes alors il ne pouvait pas faire se rencontrer tout le monde.
    Quand on sort de l’histoire , on se retrouve seule aussi parce qu’on ne peut pas parler de ce que l’on a vécu à ses amis, je ne pense pas que ce soit très bon, soit ils ne comprennent pas, soit ça les barbe et je pense aujourd’hui qu’il vaut mieux ne pas raviver ou se laisser attrister ou saper le moral encore une fois par ces personnes. Par contre en parler à un psy pour se reconstruire, retrouver l’estime de soi ,oui.
    Je ressens la même chose que toi Sébastien, la tension permanente dans laquelle je vivais n’est plus là, je suis soulagée de me dire que c’est fini, et heureuse de me lever en me disant que je ne reverrai jamais cet homme et que le cauchemar n’est plus la réalité. Je ressens énormément de fatigue par ces 5 années ou j’ai passé mon temps à courir et à avoir cet homme dans la tête à chaque instant, à être disponible dès que lui le voulait etc… et à devoir gérer la tension des mensonges , des histoires compliquées, des voyages, des problèmes en tout genre et en plus des discours incessants sur son ex femme et ses copines que je ne connaissais pas mais dont il m’abreuvait sans arrêt .
    Vous avez raison, je dois et je vais aller voir un psychologue car je ne m’en sortirai pas seul, j’ai encore des moments de grand désespoir, je m’en veux aussi et j’ai aussi de la colère, des envies de meurtres qui me soulagent et me font sourire aussi parfois selon les scénarios tellement ils sont ridicules , du « c’est pas juste, c’est ignoble » etc …. pendant que lui continue sa vie et s’attaque à une autre qui va connaître le même cauchemar en pensant qu’elle vit une histoire d’amour.
    Je vous souhaite beaucoup de courage , de force, j’ai la certitude aujourd’hui que le seul moyen de s’en sortir et de remonter , d’être heureuse à nouveau est de ne plus avoir de contact du tout avec la personne avec qui vous avez vécu, car ce contact est un pouvoir que vous laissez entre leurs mains, le pouvoir et l’autorisation de vous détruire, pour ma part c’est non, et chaque jour qui passe m’apporte bien plus de force que de rester en contact, j’ai cette chance là, je ne le vois plus et nous n’avons pas d’enfants, je n’aurai plus jamais de contact avec lui.
    Je sais que j’ai cette force en moi sur laquelle je peux compter et elle me vient uniquement des preuves que j’ai trouvées, ça c’est plus dangereux et c’est cela que je veux comprendre.Je n’ai pas eu cette force avant parce que je me suis laissée embobiner par des « tu imagines, tu rêves, tu délires, t’es jalouse etc ….
    J’ai appris également une autre chose et je me fais la promesse de me respecter aujourd’hui en l’écoutant. Quand votre intuition, votre cœur, votre petite voix vous dit : « non, ce n’est pas bon, non, vas t’en, arrête », écoutez là, elle ne se trompe pas. C’est en ne l’écoutant pas ou en cherchant à a la rendre sourde que vous laisserez une personne vous faire du mal .
    Si vous avez quelques petits trucs pour les jours où c’est difficile, je suis preneuse.
    Je viens aussi ici les jours difficiles pour me remonter et vous lire.
    Merci à vous deux et à toutes et tous. Beaucoup de courage et de douceur à vous. Prenez soin de vous.

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir Marina,
    je sais que c'est difficile ... Moi j'y pense toujours et souvent ça me fait de la peine de le savoir avec surement quelqu'un d'autre, je peux peut etre l'ecrire au pluriel... Je sais que c'est idiot , mais c'est comme ça et parfois je suis dans l'attente d'avoir un message, dans les moments ou je me sens exclu... Bon il y a du boulot à faire avec la psy....
    Sinon, je vais m'inscrire dans une salle de sport, aujourd'hui j'ai pris ma journée pour faire un soin du visage et un super massage...
    Reapprendre à pensé à soi...mais ce n'ai pas facile , mais il faut y arriver , ils n'ont pas eu notre peau et je sais aussi que nous aurons la force de le faire, et chaque jours passés et une victoire, enfin chaque jours sans eux... J'ai connu bien pire, aprés la mort de mon ami, il y a à peine deux ans, j'avais réussi à remonter la tete hors de l'eau, bon il a fallu que je tombe sur ce beau parleur , charmeur, pour retomber dans la tristesse, mais je repense à ce que j'ai vécu et je me dis que je réussirai aussi à relever la tete...
    Marina tu vas y arriver aussi... il faut surtout bouger et se reprendre en main, mais c'est sur cela ne se fait pas aussi rapidement que l'on souhaiterai... Courage, étape par etape,

    RépondreSupprimer
  20. Bonsoir Marina,
    tu as raison,il faut s'écouter, bon là, on a un peut deconner, mais bon il faut se remettre sur les rails, ce n'est pas facile,mais on y arrivera...
    Aujourd'hui j'ai pri ma journée pour s'occuper de moi, soin visage, massage etc...
    Il faut bouger, je m'inscrit dans une salle de sport, pour reprendre du tonus...
    étape par étape, bon j'ai encore des moments de tristesse, parfois meme l'attente d'un message de lui,bon quand c'est comme ça je m'occupe...Je sais que c'est idiot, mais je sais que je ne suis pas encore guérri de lui.
    Marina je pense à toi, et va vite te faire accompagné,je sais je me rabache...MAIS C'EST IMPORTANT
    Courage

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour. J’ai pris rendez vous avec un psy. J’espère que ça va m’aider et m’enlever cette boule, cette angoisse que j’ai encore au ventre quand je pense à cet homme. Hier en ouvrant mon courrier, (j’ouvre mes lettres à l’envers sans regarder ce que c’est depuis toujours), je tombe sur son relevé bancaire. Son relevé arrivé toujours chez moi, il n’a fait aucune démarche car un changement d’adresse est payant.
    J’ai envoyé un mail à la banque et téléphoné et ils n’ont toujours rien fait. J’en ai maaaaarre…
    Après les mails, le relevé. Une fois ouvert ,j’ai jeté un coup d’œil évidemment puisqu’il disait ne jamais avoir d’argent mais tout va bien pour lui et pour cause. On peut tracer la vie de quelqu’un quand il a une carte bleue, suivre ses déplacements, mais vous le savez je suppose. Donc reprenons cette histoire sordide. Le 11 mai je lis ses mails (et je me demande aujourd’hui si il n’a pas fait exprès de laisser sa boîte ouverte, parce qu’il a toujours pris soin de cacher son portable, de fermer sa boîte ou ses boîtes auparavant mais ce n’est pas important), le 11 mai après lecture des mails tout pourris j’arrête l’histoire, je le quitte, terminé.
    Le 12 mai il est déjà avec une autre nana à une soixantaine de kms de chez moi. Et vu l’état de son compte, elle le fait vivre pendant que grand seigneur il fait exactement ce qu’il faisait avec moi, il paye le péage ! 5 euros 60 quand vous en déboursez 2000 en gros pour le faire vivre. Voilà, il n’a plus de travail pour l’instant puisqu’il a décidé début mai de ne pas renouveler son contrat, il est au RSA après avoir dit qu’il ne voulait pas dépendre de l’état et a retrouvé bien vite une femme qui va subvenir à ses besoins et peut être lui faire vivre ce qu’il désire. Vivre à la campagne bien tranquille, faire pousser radis et carottes et passer son permis.
    Au contraire de toi Sébastien , j’espère ne pas recroiser cet homme puisqu’il est toujours ici pour l’instant (il venait d’une autre région). Je suis heureuse d’être libérée de ce monstre et je sais par quoi cette nouvelle femme ou ces nouvelles femmes (il est tout à fait capable d’en avoir plusieurs) vont passer. Par contre je m’interroge.
    Au début de notre relation j’ai fais un test HIV parce qu’il refusait de la faire et ne voulait (bien sûr) pas mettre de préservatifs.
    Aujourd’hui 5 ans après, j’ai été fidèle à cet homme que j’aimais et je suis malade depuis à peu près un an. J’espère qu’il ne m’a pas refilé de mst, hépatite ou plus grave HIV.
    Ca aussi c’est la preuve que j’étais avec quelqu’un de dangereux et de totalement irrespectueux, comment peut on refuser de faire un test HIV si on veut ne plus mettre de préservatifs ?, et comment ai-je pu accepter cela , accepter tout ces bobards , ses mensonges en étant si loin de lui pendant 4 ans ? Nous avons vécu ensemble seulement la dernière année .
    Je suis triste de voir la femme que j’ai été avec cet homme. Il ne m’a jamais respecté et j’ai accepté cela, je ne me suis pas respectée. Quelle leçon et à quel prix aujourd’hui ?
    Bon courage Sébastien et à vous aussi qui avez vécu 35 ans avec cet homme et le cotoyez encore et à celles et ceux qui vivez des histoires similaires. Courage et force pour stopper , se retrouver et prendre soin de soi .

    RépondreSupprimer
  22. Bonsoir Marina,
    tout d'abord je suis trés content de ta décision pour ton rdv avec le psy...
    E n ce qui concerne le VIH, Meme expérience, enfin presque, car c'est lui qui m'a demandé que nous fassions un tes pour avoir une certaine liberté à ce niveau. Sauf que lui, il m'a juste indiqué verbalement que c'était bon il etait séronégatif...Comme me l'a justement demandé ma psy, mais avez vous vu les résultats, eh ben non car à l'époque je lui faisait confiance...Erreur évidement la confiance la dedans n'a rien a voir, il faut du temps pour que la confiance s'installe et aprés prendre cette décision, mais il ne faut pas oublié que nous avons eu à faire à des manipulateurs.
    Ne t'inquiéte pas trop car leurs cotés narcissique fait souvent qu'il ne veulent pas se mettre en dangé eux.. Il n'a pas voulu faire le test car il sait trés bien qu'il est seronégatif...Enfin va faire un dépistage, comme moi j'ai fait la semaine derniere pour m'en assuré;car évidement j'ai eu peur aussi qu'il ai voulu me faire du mal jusque là...
    Je suis sur aussi que tes maladies sont du simplement au sress que tu as vécu, et ça se réglera doucement en te libérant de toute cette pression horrible à vivre..Ton corp ira mieux quand tu reprendra le dessus.Moi aussi j'ai eu des symptomes douteux et comme par magie ils disparaissent au jour le jour...
    Fais toi faire un bilan quand meme...
    N'oublies pas que nous avons été hypnotisés par ces gens là...Il ne faut pas culpabilisé...
    Prends soin de toi, et va faire un test rapidement pour te rassurer,il y a les centres anonyme ou tu peux aller dans un labo sans ordonnance, ils ont l'obligation de le faire...
    Tiens moi au courant
    Et surtout prends soin de toi, et les autres anonymes aussi, prenez soin de vous..
    On y arrivera...

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Marina et Sébastien
    Vous êtes jeunes et vous allez vous en sortir vous vous êtes rendus compte de ces êtres sans cœur et froid parce que maintenant on en parle, quand j'étais plus jeune on subissait en pensant que cela était pareil partout et que peut-être on était jalouse ou capricieuse il faut ajouter l'EDUCATION !!!! on se marie c'est pour la vie malgré le pire et le meilleur. Pourtant je travaillais je voyais autour de moi mes collègues de bureau qui rentrait le lundi heureuse d'avoir passé un super week-end et moi je faisais semblant en disant j'ai fais ceci j'ai fais cela alors que j'étais toujours seule à la maison avec mes enfants ou si il était là il passait sont temps à faire la "gueule" excusez cette expression, rien n'allait, je passais mon temps à essayer de lui faire plaisir tout échoué. Malgré tout je pensais ou il m'aidait à me faire penser que si ça n'allait pas c'était de ma faute et comme vous connaissez bien ces personnes je me disait il à raison. Evidemment je n'en parlais à personne à l'extérieur on paraissait un couple idéal donc je suis restée 35 ans à essayer de sauver ma vie de famille au bout du compte c'est moi qui me suis sauvée. Il m'arrive quelquefois de me dire je me suis fais du cinéma il est tellement gentil avec mes petites filles et il m'envoie des cadeaux alors que j'en n'avais jamais quand je vivais avec lui, heureusement que depuis mon départ j'ai tout écris et je sais que ces écris sont vrais. Mon psy me dit il ne faut plus chercher le pourquoi ces gens là ne fonctionnent pas comme nous, il n'y à aucun dialogue possible, je vous écris ceci pour vous dire n'attendez rien d'eux ils vous rendent malades et ils ne s'en rendent pas compte, vous croyez qu'ils vivent mal pas du tout ils sont heureux quand ils sentent que vous êtes au plus mal. Soyez courageux vous rencontrerez des gens supers, ils ne sont pas tous comme ça. Vous y arriverez j'en suis sûre, n'attendez plus rien d'eux ils n'en valent pas la peine, profitez de votre jeunesse. Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  24. Bonsoir à la personne anonyme,
    merci de m'encourager, effectivement j'ai mis le ohla au bout de 6 mois, grace à ma psy, qui ma mis un nom sur ce que je vivais, en tout cas la fase pervers commencait de jours en jours à me mettre des doutes constament sur moi evidement.Les petits mots tendre, les jolies phrases commençaient à disparaitre, et je ne comprenait pas pourquoi , car je faisait tout pour lui faire plaisir.Mais au fond de moi meme je savais qu'il avait des troubles de la personnalité, mais pourtant je ne bougais pas de peur de me retrouver seul, et la chose dégueulasse c'est de me mettre indirectement en évidence ce que j'ai perdu, à savoir la personne que j'aimais et qui lui me voulait du bien.Mon PN insistait souvent pour voir une photo de mon ami décédé et m'a reproché d'ailleur de ne l'avoir pas fait quand je l'ai mis dehors...Il ne sait meme pas demandé si moi je pouvais regarder les photos de ma vie d'avant...Pourquoi voulait il voir une photo de mon ami???
    En tout cas, grace à lui , j'ai pu regarder les photos, et me reconnecter avec la vie que j'avais et les joies que nous avons pu partager ensemble.Bien sur j'ai beaucoup pleuré , et en meme temps ça m'a redonné de la force, en me disant qu'il y a aussi des gens bien, et peut etre retrouver un jours le bonheur avec quelqu'un .
    Surtout j'ai compris qu'il fallait plus me protéger et enfin penser à moi.Etre auprés des gens qui m'aime et positifs pour moi...
    C'est vrai que c'est difficile de penser qu'il sont heureux en s'imaginant que nous ne pouvons pas vivre sans eux, et qu'il nous ont fait croire qu'il nous aimait, et comme il me disait , maintenant je suis là, tu peux compter sur moi, tu as une épaule ou tu peux te reposer maintenant...ça me dégoute...Je pense que le charme n'opére pas toujours et qu'un jours ce sont des gens qui finirons seul, je repense également au jours ou il me disait que sa soeur n'avait pas invité sa mére à la communion de sa niéce, car il avait réussi à séparer le lien mére fille, et il me le disait avec un sourire jouissif...ça ma beaucoup marqué..
    Mais bon , je reprend le dessus, je me sens nettement mieux , je sais qu'il essaiera de reprendre contact avec moi, et je sais que c'est là qu'il faudra etre fort et ne pas répondre. Car évidement, j'aurais tant de choses à lui dire, mais comme vous le dites si bien ,ça ne sers à rien, car pour eux ,se sont nous qui sommes malade...Merci de votre témoignage et encouragement, je sais que je suis encore assez jeune , enfin 42 ans bientot, et qu'il n'est pas trop tard pour revivre...J'aurais presque envi de le remercier, pour le bon coup de pied aux fesses, qui m'a encore plus donné envi de me battre face à cette vie qui pour moi n'a pas été tendre.Mais j'ai cette chance d'avoir cette force de vie en moi, et de rebondir sur les événements.
    Vous savez, il n'y a pas d'age pour etre heureux, en tout cas je vous le souhaite, car je suis sur que vous etes une belle personne.
    Merci encore pour votre positivité pour nous.

    RépondreSupprimer
  25. Excusez moi,
    j'ai parlé de moi, et j'ai oublié de vous dire, qu'effectivement nous avions de la chance d'etre dans une société ou l'on parle de plus en plus des PN. Ceux qui n'a pas été le cas pour vous et de toutes ces femmes qui se mariaient pour la vie.Je n'imagine meme pas la douleurs et l'horreur que cela a du etre... Mon dieu que les femmes de votre génération etaient courageuse de supporter des hommes tout puissants. Dans beaucoup de cas c'est vrai que nous avons de la chance avec l'évolution des mentalités...
    J'espére que vous avez pu retrouver de l'apaisement ...
    Je vous embrasse aussi et espére vous lire trés prochainement

    RépondreSupprimer
  26. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour à la personne qui a écrit le 16 juin, à Sébastien et à celles et ceux qui venez lire.
    Mettre un nom sur ce que l’on vit, ne plus se sentir seule et complètement perdue, dans la tourmente, c’est ce qui m’a sorti la tête de l’eau. Je voulais aussi redire à quel point c’est vital de quitter toute relation avec la personne toxique avec qui on a une relation pour pouvoir prendre du recul et chercher enfin des réponses et les trouver. C’est vraiment très douloureux et destructeur d’être avec une personne qui ne pense qu’à une chose, le but qu’elle s’est fixé. Elle fera tout pour l’atteindre et s’il faut utiliser des femmes, des hommes sur son chemin pour y arriver ou en laisser sur le bord de la route ils s’en lavent les mains. Je pense même que plus cous souffrez , plus ils sont contents parce qu’il ne souffrent absolument pas et s’ils ne peuvent plus obtenir ce qu’ils veulent de vous , ça leur fait plaisir que vous soyez malheureux.
    Etre amoureuse d’un manipulateur narcissique pervers c’est croire être au pararadis et se prendre la porte de l’enfer en plein cœur sans comprendre. C’est être heureuse et tout à coup vous prendre un grand coup sur la tête.
    Quand je pense aujourd’hui aux 5 ans que j’ai vécu, à tout ce que j’ai supporté je me demande comment j’ai fais, parce que je ne suis plus dans l’histoire et je vois et parce que j’ai enfin identifié ce que je vivais . J’ai aimé et fais confiance, toujours et encore jusqu’à ce que goutte après goutte le vase déborde et je sois capable de dire stop. J’ai la chance d’avoir un toit, d’être autonome financièrement, j’ai pu dire stop un jour, j’ai mis du temps mais je l’ai fais et ce n’est qu’à partir de ce moment que j’ai vu, réalisé, pris conscience de ce que je vivais et mis un nom sur ce qui se passait. J’en avais besoin pour commencer à me relever. Je suis tellement révoltée, en colère , dégoûtée par cet homme que je ne peux même plus dire son prénom et je n’envie pas la personne avec qui il est car je sais par quoi elle va passer et je sais qu’il est uniquement avec elle pour se mettre en valeur et atteindre son but . Le sourire jouissif dont tu parles je l’ai très bien connu. Il critiquait tout ce qui concernait ma vie, il vivait et passait ses vacances ici, il critiquait mes amies ou les charmait s’il les trouvait jolies et faisait comme si je n’étais pas là , il critiquait mon physique mais indirectement, mes cheveux. Quand je lui offrais quelque chose , il me disait ‘j’adore’ et quelques mois après me disait ‘je déteste ‘, il changeait d’avis sans arrêt et c’était épuisant.
    Les choses changeaient aussi beaucoup au dernier moment sans être prévenu il fallait tout changer à la dernière seconde, j’ai perdu de l’argent sur des réservations que nous avions prévu ensemble , que j’avais déjà réglé bien sûr ,parce qu’au dernier moment il a trouvé un prétexte pour ne plus partir ou il n’avait plus envie. Il s’en fichait ce n’était pas son argent. Quand vous vivez des choses aussi énorme, in croyable vous n’arrivez pas à y croire.

    RépondreSupprimer
  29. IL y a un signe qui aurait dû m’alerter mais je n’avais pas assez d’expériences pour cela ni de « base » sur ce qu’est un couple , une relation .
    Tout est allé très vite , tout était parfait au départ, on y croit à la belle histoire . L’histoire commence très vite, vous êtes très amoureuse et donc c’est très facile pour ces personnes . Elles gardent le contrôle, toujours, mais donne le change, voit jusqu’où elles peuvent aller. Vous êtes confiante parce que c’est votre nature et parce que vous êtes amoureuse, sincère donc confiante , pourquoi cet homme ne prendrait pas soin de vous ? Pourquoi ne serait- il pas aussi sincère que vous l’êtes ? Pourquoi vivrait- il une relation s’il ne vous aime pas ? Pour en profiter tout simplement, parce qu’il se regonfle à votre contact, que votre regard le regonfle, il peut faire la roue à nouveau, il profite de votre amour, de votre générosité, dans tous les sens du terme. Au départ tout est beau, vous trouvez tout beau. Ce n’est pas parce qu’il fait l’amour qu’il vous aime. Ce n’est pas parce que vous ressentez du plaisir qu’il vous aime ou prend soin de vous, il prend soin de lui-même dans les relations sexuelles, c’est à lui qu’il pense, ce sont ses fantasmes qu’il assouvira , il peut être froid comme l’acier et totalement déshumanisé par moment parce qu’il sait que cela vous touche et que vous resterez ou que vous vous direz que c’est de votre faute. Il pourra même vous humilier au fur et à mesure du temps mais comme il ne parle pas et qu’il n’y a aucune explication possible ou échange ou dialogue , vous serez seule avec vos doutes et vos sensations.
    J’ai fais des copies de certains mais pour les relire, j’ai écris aussi ce qui s’est passé, parce que certains souvenirs, mots s’effacent déjà de ma mémoire et parce que je pardonne aux personnes qui me font du mal, je ne suis pas rancunière, il le sait.
    IL a écrit dans un mail à son ex femme qu’il m’avait isolé de ma famille et elle a trouvé cela normal !!! qu’il n’obtenait pas ce qu’il voulait de moi et elle a trouvé cela normal et l’a même plaint !! Ces personnes sont dangereuses et le seul moyen de s’en sortir est de PARTIR ou de COUPER TOUT LIEN, sms , mails, téléphone (bien sûr c’est très dur parce que vous êtes dans tous vos état et vous voulez comprendre et exprimer votre chagrin, votre désarroi, demander pourquoi etc..), ne pas les voir parce qu’il vous embobineront jusqu’au jour ou ils auront quelqu’un d’autre dont ils obtiendront tout comme vous avant.

    RépondreSupprimer
  30. A la fin il me disait souvent : ‘je peux être avec quelqu’un ‘, sous entendu ’ je suis beau et désirable, je drague et ça marche’.
    C’était ça aimer? J’étais où ? Nous étions où dans sa phrase ? Il m’a souvent répété pendant notre relation qu’il pouvait désirer et coucher avec d’autres femmes, quand j’y pense !
    Il était immature dans beaucoup de réactions, c’était un gamin et après il me disait quand j’étais heureuse et enjouée que j’étais une gamine et c’était dit méchamment.
    Il a profité de moi et m’a fait du mal jusqu’à la fin. Aujourd’hui ,il est avec une femme qui vit ce que j’ai vécu sans comprendre et il sait que j’ai mis un nom sur son comportement. Il n’a plus rien à gagner mais il continue à me toucher indirectement. Son courrier arrive toujours chez moi, je peux le rencontrer quand je sors, je peux recevoir un mail ou il me fera du mal parce qu’il connait tout de moi, mes fragilités, mes failles, mon histoire et il s’en servira s’il a envie de me faire encore du mal.
    J’ai regardé des reportages et vidéos sur youtube sur les manipulateurs , ça m’a beaucoup aidé , voir que ce que je vivais c’était ça. J’ai retrouvé mon histoire dans des témoignages, j’ai regardé les émissions de Delarue aussi et en ce moment je lis un livre d’une psychothérapeute extraordinaire qui s’appele ‘les femmes mal aimées ‘ , des femmes prisonnières de relations destructrices et sans avenir ,de Mariela Michelenas. C’est un livre fait de témoignages et d’explications ,de conseils , de solutions aussi pour se reconstruire et ne pas retomber, ne pas reproduire ou revivre toujours le même genre de relation, comprendre son fonctionnement et son histoire, je vous le recommande. Il est très facile et agréable à lire, vraiment bien écrit. C’est aussi un livre pour les hommes Sébastien ,ce serait chouette que tu le lises et que tu me dises s’il t’a aidé ce livre.
    Merci à la personne qui nous a écrit un message sur son expérience et qui nous aide et nous encourage, ça fait vraiment du bien de savoir que vous êtes tous là , je viens vous lire tous les jours et ça m’aide, ça m’encourage, ça me donne de la force , de l’espoir. J’ai décidé de me consacrer aux belles , aux bonnes personnes , aux choses qui me font du bien, à la vie, de me relever et de prendre mon temps avec les gens, de ne plus me précipiter, plus de coup de foudre. J’espère qu’après une expérience aussi forte et douloureuse on a des antennes et on arrive à éviter, à dire non, à se protéger. Bonne journée à tous et je vous embrasse. Prenez soin de vous.

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour Sébastien
    Oui vous avez eu de la chance de vous rendre rapidement compte que vous aviez à faire à un être de ce genre, même si ce n'est pas longtemps je sais que c'est très douloureux de se dire pourquoi sont ils comme ça, il est vrai qu'ils arrivent à nous donner beaucoup de bonheur et ensuite énormément de mal, évidemment pas des coups qui se voient pire des coups à l'intérieur il y a que nous qui connaissons cette douleur. Je suis sûre que vous allez avancé puisque vous avez déjà connu une gentille personne qui malheureusement est décédé mais qui vous rendez très heureux. Vous savez je ne suis pas encore très vieille ce que j'ai vécu depuis tant d'années me donne pas envie de recommencer je n'ai plus aucune confiance des années et des années de mensonges de tromperies etc. etc..je pourrai écrire un livre, j'ai été très ou trop gentille je ne sais pas, courageuse je ne crois pas j'ai eu 2 enfants , je travaillais j'avais des occupations intéressantes telles que la musique je me disais quand on sera plus que tout les deux ça ira beaucoup mieux on pourra enfin profiter de la vie. Ce que je ne savais pas ou je faisais semblant de ne pas savoir en plus de son caractère il était coureur de jupon. L'apaisement je ne l'ai pas toujours comme je le dis plus haut nous nous rencontrons dans un orchestre et il continu à m'envoyer des messages auquel je ne répond pas. Je connais bien son fonctionnement, pour ne pas penser ou culpabiliser j'ai très souvent écris sur un cahier que je garde précieusement ce qu'il m'a fait depuis mon départ et croyez moi quand on relit on n'a pas envie de recommencer à vivre ce cauchemar. Pensez à vous Sébastien je vous souhaite énormément de bonheur ainsi qu'à Marina

    RépondreSupprimer
  32. Bonsoir à toutes les deux,
    Merci pour votre réponse, ça me fait du bien de vous lire, à chaque fois je trouve incroyable toutes les similarités de nos histoires...
    Je vous comprend tres bien quand vous dites que vous ne pouvaez plus faire confiance à d'autres hommes.Mais comme me l'a expliqué ma psy, la confiance ça se gagne.Et le probléme avec les PN c'est que tout part trés vite, et nous avons décollé tres vite aussi, et donné notre confiance trop vite. Je pense qu'aprés une expérience pareil, nous avons des antennes partout, et nous prendrons plus notre temps pour donner notre confiance, il faut se dire qu'il y a des gens bien, et qu'ils veulent notre bonheur...Il faut juste etre vigilant et prendre son temps, se reconstruire et reprendre confiance en soi,pour envisager une nouvelle relation.
    Marina as tu rencontré ton psy ?
    Je sais que lorsqu'on prend la décision de le faire, c'est déja un nouveau départ, et pour cela il faut revivre la douleur pour enfin se libérer, comprendre ... Ce sont des malades, une pathologie destructrice, et ils auront d'autres victimes jusqu'à la fin de leurs jours..Mais laissons les en enfer, et nous tournons nous vers des choses saines et constructif....
    En ce qui me concerne plus de nouvelles depuis 3 semaines, je crois qu'il a compris que je sais que c'est un homme sans valeur et malhonnéte, et surtout que j'ai eu la force de lui faire face et de l'éjecter ...Ce genre de beau gosse ne doit pas avoir l'habitude...
    Maintenant il faut tenir le coup, car je sais que j'aurais certainement un message sms dans quelque temps, oui par sms car en generale c'est le roi des sms tordus, et il n'a pas le courage de me faire face meme au telephone. Je lui ai dit que je savais qui il était et que moi je sais qui je suis et qu'il ne servait à rien de me baratiner...
    Je vous souhaite encore pleins de courages et pensez à vous dorénavant, comme j'essai de le faire pour moi.
    Je vous embrasse et pense à vous et moi je suis sinçere ...lol

    RépondreSupprimer